Comment anticiper le prélèvement à la source ?

Tout savoir sur le prélèvement à la source

Extrait

Nous y sommes : depuis janvier 2019, l’impôt sur le revenu est prélevé à la source, c’est-à-dire directement sur les bulletins de salaire des employés. À charge pour l’employeur ou son prestataire de paie (l’expert-comptable par exemple) de « jouer » le rôle du collecteur pour l’administration fiscale, c’est-à-dire la direction générale des Finances publiques (DGFiP).

Ce sujet est en discussion depuis plusieurs années. Il avait été annoncé par l’ancien président de la République et est déjà appliqué dans la quasi totalité des pays européens, excepté la France et la Suisse. Il est entré en vigueur en France ce 1er janvier 2019.

Les pouvoirs publics expliquent que le principal atout de cette réforme va être de supprimer le décalage d’un an entre la perception des revenus et leur imposition*. Avec pour impact une meilleure adaptation de l’impôt à la réalité des revenus perçus pour ceux qui connaissent des changements de situation financière ou familiale en cours d’année.

Ce gros changement ne va pas être sans conséquences pour le salarié, qui va notamment devoir s’habituer à percevoir un salaire net plus faible que les années précédentes. Mais aussi pour l’employeur, qui devra mettre en place la logistique qui convient pour répondre à son nouveau rôle. Sans compter les situations qui n’ont pas encore été envisagées et qui apparaîtront lors des premières semaines de mise en place du nouveau dispositif.

Dans ce livre blanc, nous allons traiter des questions qui peuvent se poser pour les entreprises, les prestataires de paie ou les salariés, et essayer d’y répondre avec honnêteté pour vous permettre d’y faire face le plus sereinement possible !

Partagez cet article !

Neuf clés pour réussir son projet CRM

Extrait

CRM : tous concernés ! Savez-vous si vos clients sont satisfaits de vos prestations ? Connaissez-vous les clients avec lesquels vous pourriez travailler plus ? Recevez-vous chaque mois suffisamment de leads pour atteindre vos objectifs commerciaux ?

Tous, dans le monde du BtoB, entendent placer le client au centre mais combien se sont réellement lancés dans cette stratégie ? Il ne s’agit pas d’un sujet destiné seulement aux grandes entreprises. ETI, PME, TPE et même autoentrepreneurs doivent repenser leur organisation pour mettre leurs clients au cœur leur activité.

Lorsqu’on sait qu’un acheteur BtoB réalise seul près de 70 % de son parcours d’achat, vos commerciaux ne peuvent plus se permettre d’appeler n’importe quand ! Il faut disposer des bonnes informations, au bon moment, afin d’être enfin fier de votre taux de conversion.

Pour y parvenir, le temps des fichiers Excel est révolu ! Complexe à manipuler, chronophage, non collaboratif, pas toujours accessible… l’outil tableur doit être relégué à la préhistoire de la relation client. Face à cet enjeu, le CRM fournit une réponse complète. Tous les collaborateurs, quel que soit leur métier, partagent leurs propres connaissances du client : une façon efficace de casser les barrières qui bloquent votre entreprise.

Mais, en réalité, l’outil ne fait que valoriser, cultiver et transformer la richesse déjà présente et encore trop inexploitée. Il agrège les données existantes, les partage, les analyse et les pilote de manière à obtenir des bénéfices tangibles : réduction des coûts, performance accrue, stratégie digitale mieux pilotée… le CRM a tout pour faire entrer votre entreprise dans le siècle du « customer-centric » et de l’expérience utilisateur. Mais comment bien aborder son projet CRM ? Qui inclure ? Quelles fonctionnalités choisir ?

Ce livre blanc vous présente les neuf clés qui feront le succès de votre projet.

Partagez cet article !